Microsoft Azure Services Platform : une vision très large de l’offre Cloud Computing, qui réinvente Microsoft et Windows

image

Les premières annonces de la PDC arrivent. C’est Microsoft Azure qui remporte la palme aujourd’hui. Il s’agit d’une offre encore en construction mais qui enfin signale la volonté de Microsoft d’être présent sur tous les fronts du cloud computing.

Avec Azure précisément, Microsoft abandonne Windows Server. J’exagère volontairement, mais il s’agit bien d’un nouveau Windows retaillé pour la cause, exclusivement dédié aux datacenters de Microsoft, et qui ne sera pas vendu aux entreprises. Si un jour Microsoft voulait utiliser autre chose que du pur Windows dans ses datacenters (tout en étant compatible avec ses APIs), aucun utilisateur d’Azure n’en saurait rien. A ce propos, Azure embrasse pleinement le modèle d’architecture REST.

Je vous invite pour commencer l’aventure Azure à lire ce white paper très dense de David Chapell sur Azure Services Platform, dans la lignée des livres blancs qu’il avait déjà publié au sujet de la transformation de l’offre historique de Microsoft.

A chaud, on peut dire que si Microsoft place son ambition très haut avec Azure, c’est qu’il a été poussé par les nouveaux acteurs de la plate-forme web a se réinventer. Et l’annonce de la semaine dernière du support de Windows sur Amazon EC² a encore prouvé qu’Amazon avait encore une bonne longueur d’avance sur le marché des infrastructures à la demande. Azure n’est encore qu’en Community Technology Preview.

Ray Ozzie le dit clairement : Azure est l’ « externalization of IT« , une tendance que nous décrivions dans notre description des caractéristiques fondamentales du Cloud Computing. Un nouveau métier pour Microsoft donc. Et c’est bien également comme nous le disions un nouveau modèle de plate-forme destiné à capturer le développement des futures applications innovantes, c’est aussi écrit dans le document de Chapell p6.

Ceci dit le marathon ne fait que commencer, mais la crise va donner un coup de fouet à son adoption. Microsoft a encore quelques années pour peaufiner son offre, par exemple sur la prise en compte de l’intégration d’un réseau social, qui fait désormais figure de canal de distribution des applications le plus efficace.

About these ads

Une réponse à Microsoft Azure Services Platform : une vision très large de l’offre Cloud Computing, qui réinvente Microsoft et Windows

  1. [...] partie de la plénière introduisait le Cloud Computing et le S+S (Sofware + Services), autour d’Azure. De ce que j’ai pu comprendre, il s’agit avant tout d’une nouvelle stratégie de gestion de [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :