Nouvelle Cuisine : une autre approche pour le mashup et le portail

InsideIT vient de publier un framework OSS pour réaliser des mashups : Nouvelle Cuisine.

L’originalité de cette initiative vient de 2 aspects :

  • il est possible d’avoir zéro code sur le serveur, uniquement des fichiers statiques.

On développe exclusivement en java/JavaScript avec GWT et les API additionnelles de Nouvelle Cuisine. On déploie les fichiers statiques générés par la compilation de GWT.

  • toute la configuration des pages, des widgets et surtout le contenu textuel est géré dans des feuilles Google Spreadsheets.

Du coup on a un environnement de publication immédiatement pris en main par un non informaticien, qui peut publier du contenu aussi facilement que sur un blog, sans quitter son environnement bureautique.

Je trouve l’utilisation de Google Apps comme plateforme collaborative de publication (et non plus seulement de rédaction) très représentative de l’agrégation rapide permise par les technologies REST. Illustration pour une infrastructure de portail :

  • La fonction de diffusion reste assurée par un serveur web de type apache httpd ;
  • la fonction de personnalisation graphique par l’utilisateur de l’application portail est par contre absente pour l’instant

Une utilisation des cookies ou de Gears renforcerait encore le rôle du poste client, qui sert déjà à l’agrégation des widgets par AJAX. On peut espérer également voir l’implémentation de fonctions habituelles de gestion ergonomiques des widgets (au delà du DnD) présentes dans une future version de ce framework.

  • les fonctions de workflow rédactionnel de chaque rubrique, administration des widgets, sécurité sont prises en compte par Google Apps. On dépasse la plate-forme de blog qui est mono-rubrique.

L’outil actuel semble adapté pour des besoins bien ciblés, tout en restant très souple (customisations réalisées en code GWT, CSS et dans les feuilles Spreadsheets), avec une très forte capacité à monter en charge. Nous avons simplicité, participation, services virtualisés, économie d’échelle, rapidité.

Il me semble qu’il manque néanmoins une facette : l’ouverture des données. Le portail ne peut pas publier de RSS sans disposer de code applicatif coté serveur. Il ne propose pas non plus évidemment de services REST.

Mentionnons également ce billet à propos du débat widget vs portlet. Les éditeurs de middlewares pour portails pourraient un jour prochain se mettre à proposer un mécanisme pour exposer (sous certaines conditions) le contenu d’une portlet existante JSR 168 ou 286 dans un format Open Widget. Cela soulagerait vraisemblablement les DSI ayant lourdement investis dans ces infrastructures.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :