Google lance une nouvelle solution RIA avec Google Chrome et V8

Le web bruisse depuis hier pour l’arrivée à 18h GMT du produit Google Chrome. imageLa plupart des commentaires se limitent à considérer cette solution comme un nouveau navigateur, face à IE8 ou Firefox 3. C’est à notre avis bien plus que cela.

Le produit va sortir en version beta pour windows 2000 et suivants, Linux et MacOS X 10.5 (l’installeur est uniquement disponible pour windows pour l’instant).

imageVoir pour commencer la BD de 38 pages élaborée par Google qui explique les fondamentaux techniques et l’UI de Google Chrome.

On trouvera ici un billet très bien informé sur le sujet de Google Chrome et qui date de Février 2008. On y apprend qu’une bonne partie des développeurs de Firefox, après avoir été embauchés par Google pour travailler sur Firefox 2, ont quitté le projet Firefox en 2006 et travallent depuis sur Google Chrome.

Le navigateur est la pièce principale dans le modèle “internet as a platform” qui doit permettre à google de remplacer Microsoft comme leader de l’industrie IT. Ils ne peuvent se permettre de mettre tous leurs oeufs dans le seul panier Firefox, mais ils ne veulent non plus le tuer, d’où l’annonce récente du renouvellement du contrat financier qui lie Google à Firefox jusqu’en 2011. En plus de s’assurer de la stratégie des développements futurs de Firefox, Google vise à élargir la part de marché des navigateurs alternatifs “Google friendly” en soutenant WebKit, et par ce biais tous les navigateurs qui s’appuient dessus. C’est une stratégie d’érosion des parts de marché d’IE, en multipliant les fronts sur toutes les plates-formes.

Google Chrome s’appuie sur WebKit (licence style BSD) ; son moteur de rendu HTML WebCore (LGPL) ; et des composants Mozilla (licence MPL le plus souvent) ; Gears (BSD). Google Chrome sortira sous une licence LGPL ou plus vraisemblablement style BSD.

Le moteur Javascript utilisé n’est pas celui de Webkit. C’est une vraie Machine Virtuelle innovante pour Javascript appelée Google V8, dont le code sera diffusé vraisemblablement sous licence style BSD, compatible avec la MPL. L’objectif de Google est de voir ce composant, comme Gears, intégré à terme à tous les navigateurs existants, même sous forme d’un fork.

Webkit est le moteur de rendu HTML aujourd’hui répandu sur le plus de plates formes matérielles. Ses différents portages sont utilisés dans Adobe AIR, la plate-forme Google Android, le navigateur de Nokia Symbian S60 (les portables Séries N and E), les navigateurs Apple iPhone, Safari et iCab (ainsi que ceux de Omniweb et Shiira pour MacOS X), par Trolltech à partir de Qt 4.4 (notons que Nokia a récemment acquis Trolltech), dans le prochain Konqueror de KDE 4.1, ainsi que le navigateur Epiphany de l’environnement GNOME.

Ajoutons aussi l’annonce très récente du support de Nokia pour porter Firefox 3 sur Qt 4.4, mais sans utiliser le widget webKit inclus : lire ici à ce propos la position de Nokia de laisser Firefox/Gecko pénétrer le marché des plates-formes mobiles pour ne pas s’en remettre uniquement à Apple et son iPhone qui controle WebKit !

L’utilisation des plugins Firefox (dont Flash Player et Java) sera au rendez-vous avec le support de la NPAPI. Par contre la réutilisation directe des extensions Firefox est peu probable.

imageWebkit est un candidat idéal pour les prochaines solutions RIA (rich Internet application) qui pourront nativement exploiter du code résidant sur la machine locale et du contenu web. Google Chrome est donc bien un concurrent direct des technologies Adobe AIR, Microsoft Silverlight, Eclipse RCP ou Sun JavaFX, avec par exemple la possibilité de déplacer des onglets d’une fenêtre à une autre.

image

Les applications d’entreprise vieillissantes à base d’ActiveX pourront-elles être utilisées directement dans Google Chrome sur un poste Windows ou WineX par une extension de type IETab ? Il semble peu probable que Google supporte officiellement cette voie, mais le code étant ouvert on ne peut pas l’exclure, d’autant que le modèle de sécurité est capable d’isoler proprement le fonctionnement de chaque plugin dans son contexte d’exécution.

La solution Google Chrome semble sur le papier donc très bien adaptée au support des applications web d’entreprise, actuelles mais surtout les futures RIA avec prise en compte du mode déconnecté. C’est sans nul doute un marché qui intéresse beaucoup les Google Apps ! Quant au grand public il bénéficiera certainement très rapidement d’un niveau d’intégration sans équivalent entre les applications web mais aussi desktop de Google. La frontière entre les 2 paradigmes recule une nouvelle fois sous les coups de boutoir des solutions RIA de plus en plus matures.

Complément après les premiers tests de ce soir :

Le téléchargement de Google Chrome est ouvert, le site de V8 aussi (licence BSD). La majeure partie du code source de Chrome est disponible sur le site chromium.org (le code produit par Google est sous licence BSD). La relation entre Chrome et Chromium est la même qu’entre le navigateur Netscape et le projet Mozilla.

Pas de réutilisation pour l’instant des extensions Firefox, pas de choix de thème : la première cible actuellement visée par Chrome ne semble pas être les utilisateurs d’internet avancés, mais bien les PC banalisés, les cyber cafés, les utilisateurs d’internet qui n’ont pas besoin de customiser leur navigateur (ils sont les plus nombreux !), et bien sur les socles des applications RIA pour l’entreprise.

Un détail : le plugin Java doit etre reinstallé même si il était déjà configuré pour un autre navigateur.

image

Le gestionnaire de tâches de Chrome est bien là, signe d’une révolution technique pour les prochaines applications web. Notons qu’il monitore en plus le processus Firefox et ses 15 onglets que j’avais lancé auparavant, et idem pour tous les autres navigateurs qui peuvent être lancés sur votre poste. Chaque onglet de Chrome lancent un process qui est aussi visible dans le gestionnaire de tâche de votre OS dès l’instant où un premier contenu y a été affiché.

Complément du 4/09 sur l’utilisation des ActiveX avec Chrome :

https://entreprise2.wordpress.com/2008/09/02/google-lance-une-nouvelle-solution-ria-avec-google-chrome-et-v8/#comment-12

image

image

Cependant les autres activeX ne fonctionnent pas. Le plugin IE Tab (IE Tab Plug-in for Mozilla/Firefox – npietab.dll) n’est pas importé de Firefox.

8 commentaires pour Google lance une nouvelle solution RIA avec Google Chrome et V8

  1. […] Entreprise 2.0 Google lance une nouvelle solution RIA avec Google Chrome et V8 […]

  2. Pas encore de mécanisme d’extension comme pour firefox (http://sites.google.com/a/chromium.org/dev/developers/faq) mais ça viendra peut-être.
    Chrome ne concurrence donc pas Firefox et ne cible pas les geek, non il va s’attaquer aux 80% de part de marché d’IE.

    Est-ce que le lien sur la home page de google sera suffisant?

    Mais comme tu le fait remarquer, l’important ici n’est pas la guerre des navigateurs. La tendance de fond est que toute l’industrie IT est en train de migrer vers le Web (le fameux cloud computing) ce qui est tout à l’avantage de Google (plus de monde sur le net, plus de pub, plus de bénéfices). Mais les choses ne vont pas assez vite à leurs goût. Google met donc le paquet avec Chrome pour que le concept du Web ou du navigateur comme plate-forme se concrétise plus vite.

  3. Je pense que l’intuition de Bruno est juste : c’est plus du côté RIA que vise Chrome que du navigateur. Du coup, cela créé quelque chose d’hybride qui touche à la fois IE, FF mais aussi tous les RIA et RDA.
    On appelle çà un pavé dans la marre non ?😉

  4. Bruno Paul dit :

    Le chef de produit David Kadouch de Google confirme cette vision RIA pour Chrome : http://www.silicon.fr/fr/news/2008/09/02/david_kadouch__google__chrome_est_un_environnement_de_travail_

    D’autre part, il faut garder à l’esprit que le plus gros marché visé par Google n’est pas le marché sur les PC, mais bien le marché sur les plates-formes mobiles qui aura bien plus de postes que les PC. C’est un énorme réservoir de besoins de connection vers des services que Google veut capter pour demultiplier ses revenus de type AdSense. C’est pourquoi je pense que l’utilisation de Webkit prépare un déferlement de Chrome sur ces multiples plates-formes grace aux multiples portages déjà existants pour cette bibliothèque.

  5. Bruno Paul dit :

    Pour les plugins supportés, voir :
    http://www.google.com/support/chrome/bin/answer.py?answer=95697&ctx=sibling*

    Pour voir les plugins importés lors de l’installation de Chrome, tapez about:plugins dans Chrome.
    Chrome importe tous les plugins présents dans votre Firefox, sauf Java si il est different de Java6 update10.

    On remarque ainsi qu’il sait notamment importer les plugins pour Windows Media Player, dont le ActiveX-shim plugin.
    Pour le tester (ici avec Windows Media Player 11) dans Chrome, allez sur :
    http://plugindoc.mozdev.org/testpages/wmp11.html

  6. Arnaud dit :

    Je ne sais pas si vous avez déjà répondu à cette question: est-ce que chrome respecte les standards ?’
    chrome serait au dessus de FF3 et IE7 (score de 78/100) dans le fameux test ACID3 mais resterait en dessous d’Opéra (83/100)

    http://news.cnet.com/8301-17939_109-10030962-2.html

    pour faire le test par vous même http://acid3.acidtests.org/

  7. Bruno Paul dit :

    Merci pour l’info Arnaud, du coup je rajoute la liste des résultats sur wikipedia pour tous les navigateurs :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Acid3#Desktop_browsers

    On remarque que Chrome reussit parfaitement les tests liés à Ecmascript. Acid3 est une série de tests où la vitesse d’exécution est aussi prise en compte, et on voit là la performance du moteur V8. A noter que Firefox 3.1 beta obtient la même note que Chrome sur la partie EcmaScript.

    (remarque: le test donne 79 maintenant pour Chrome, voir la mise à jour de l’article que tu mentionnais).

  8. Thanks a bunch for sharing this with all people
    you really recognise what you are talking about!

    Bookmarked. Please additionally talk over with my site =).
    We could have a hyperlink change agreement between us!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :