Le prochain Oracle NetBeans

mai 10, 2009

image  Oracle n’a pas encore officiellement indiqué quel avenir précis il réservait à NetBeans. Bien peu de personnes, hors les aficionados de NetBeans, parient sur sa survie, limitant leur logique à une explication des plus succinctes : “Oracle est un grand supporter d’Eclipse”, “Oracle n’a jamais investi dans NetBeans”, “Oracle a déjà JDeveloper”.

Essayons d’analyser cette situation de manière un peu plus approfondie.

On peut retrouver une position comparable lors du rachat de BEA, qui comportait BEA Workshop dans son portefeuille. Une roadmap avait alors été annoncée pour faire converger BEA Workshop avec les autres outils d’Oracle. Et effectivement il existe aujourd’hui un Oracle Workshop for WebLogic 10g R3 basé sur Eclipse, etqui est progressivement migré dans la nouvelle offre Oracle Enterprise Pack for Eclipse (OEPE 11g).  :

image

Oracle l’avait clairement annoncé : “Oracle will seek to combine the capabilities of BEA’s Workshop development tool into Oracle’s Enterprise Eclipse Pack. Workshop users will be able to continue to use it in its familiar form in the Eclipse Pack. Oracle will continue development of its own JDeveloper tool and will add characteristics of BEA tools to JDeveloper, such as their design time modeling features.

Le socle historique de BEA Workshop avait été abandonné par BEA depuis le passage à la v9.2 (ou Studio 3.0), et les fonctionnalités marquantes telles AppXRay ont été portées sur Eclipse et maintenant diffusés par Oracle dans un modèle free et non open source.

Un autre socle logiciel a disparu sans causer de remous : celui de JBuilder, dont d’ailleurs les premières versions de JDeveloper étaient un fork commercial. Continuant les efforts initiés par Borland, la dernière mouture Embarcadero JBuilder 2008 R2 est basée sur Eclipse.

Le futur du socle JDeveloper est assuré non pas par les développements JEE / Spring, mais par tout ce qui existe à coté dans le portefeuille d’Oracle et qui n’est pas encore suffisamment stabilisé et standardisé par les communautés Eclipse ou JCP : SOA, WS-*, BPEL, Oracle Applications (OFM), BI, SCA… Il y aura donc bien maintenance conjointe par Oracle du socle JDeveloper et d’un jeu de plugins Eclipse (OEPE).

Ceci posé, comment peut se placer NetBeans ? Il suffit de le décomposer en ses diverses parties :

  • un socle : NetBeans RCP Platform, qui est en concurrence et non compatible avec ceux de JDeveloper et d’Eclipse
  • des plugins pour JEE 5, en concurrence avec ceux d’OEPE ou JDeveloper for JEE
  • des plugins pour Glassfish, mais qui existent aussi pour Eclipse
  • des plugins pour Java ME, C/C++, et PHP/Python/ruby/JS, Groovy/grails, qui sont en concurrence avec Eclipse Embedded & Mobile ainsi que les outils accessibles sur le portail Eclipse Language IDE.
  • des plugins pour d’autres technos hors JEE : JavaFX, Profiler, Maven, Hudson, Ajax, services SaaS… qui existent peu ou prou également sur Eclipse, même pour JavaFX
  • des plugins pour des assistants graphiques, comme UML, Visual Web, Visual Mobile ou Swing GUI Builder. Les deux premiers n’ont pas connu de succès auprès de la communauté NetBeans, et ils ont été retirés de la distribution officielle : “In order to focus our efforts on the latest and most popular developer technologies, the UML, SOA and Visual Web modules in NetBeans have been removed from the installer. The modules are available on the Beta Update Center or can be installed by via the Tools > Plugins menu in the IDE” précisent les notes de la release 6.7. Visual Web est en concurrence avec certains plugins open source pour Eclipse du projet Amateras. Swing Gui Builder est en concurrence avec Eclipse Visual Editor, mais VE n’est plus très vivace.

Il ne reste finalement comme différenciateurs que des outils pour les applications RIA ou Mobile : Swing, JavaFX Mobile, Java ME. C’est un domaine où Oracle était notablement absent.

En conclusion, mon pronostic est donc le suivant : maintien de la marque NetBeans pendant 1 ou 2 ans; abandon de la roadmap des plugins NetBeans en concurrence avec ceux de JDeveloper & OEPE; maintien des autres développements de plugins pour sortir une offre Oracle NetBeans qui concentre cette valeur et cette différence. Puis basculement progressif des fonctionnalités dans OEPE et/ou JDeveloper et arrêt des nouveaux développements sur le socle NetBeans, avec un support Oracle pendant quelques années pour les précédents clients utilisateurs de cette offre Oracle NetBeans.

Publicités