Le modèle de données de Google App Engine

septembre 22, 2008

GAE a représenté cet été notre premier sujet d’étude des Plates-formes as a Service (PaaS) dont on commence à parler. Evidemment nous nous sommes concentrés sur son utilisation dans un contexte d’application d’entreprise, et pas uniquement dans un contexte d’application relativement isolée telle que pourrait le proposer une start-up (voir à ce propos ce billet).

Le modèle de l’API DataStore est certainement le premier problème auquel les développeurs sur la plate-forme GAE doivent se coltiner.

Voilà quelques ressources pour aider à mieux comprendre le fonctionnement de ce moteur, et vous éviter les time-out récurrents pour cause de sur-utilisation de la CPU :

http://sites.google.com/site/io/under-the-covers-of-the-google-app-engine-datastore
http://sites.google.com/site/io/working-with-google-app-engine-models

http://highscalability.com/how-i-learned-stop-worrying-and-love-using-lot-disk-space-scale

Une autre source de complication provient de l’utilisation des API d’intégration, et en premier lieu sur l’authentification avec un ou plusieurs autres services proposés par Google. Malgré la documentation accessible, la mise en pratique au delà du premier test trivial n’est pas des plus simples, et réaliser un SSO transparent pour l’utilisateur une gageure.

J’en profite pour remercier à Didier Girard, Vincent Bostoen et Bruno Guedes pour le partage de nos retours sur GAE.

Publicités